DÉBAPTISEZ-MOI, pour l’amour de Dieu !

Auteur

Paul C. Bruno

Éditeur

Louise Courteau éditrice

Date de publication

22 octobre 2012

ISBN

9782924024843

Langue

Français

DÉBAPTISEZ-MOI, pour l’amour de Dieu !


Bisac

RELIGION / Christian Rituals & Practice / General
SOCIAL SCIENCE / Sociology of Religion
SELF-HELP / Spiritual

ACHETEZ MAINTENANT en cliquant sur les icônes des magasins


Biographie de l'auteur

Ni exégète, ni théologien, ni philologue, ni psychanalyste, Paul C. Bruno est simplement un libre penseur, un être humain à la recherche d’une spiritualité vivante, vivifiante et enrichissante. Un homme qui revendique le droit absolu de penser, de croire et de croître librement.

Description

L’auteur a beaucoup cherché ce Dieu d’amour censé être présent dans les textes et les enseignements de l’Église catholique, mais en vain...Il nous présente cette religion comme une pure invention humaine,basée sur des mythes et légendes antérieures à la venue de Jésus, et qui s’établit sur des rites, paroles et dogmes conçus plusieurs siècles après son passage sur Terre. Les quatre fameux évangiles canoniques sont truffés de contradictions et de falsifications du message initial, sans compter les incohérences historiques et les ajouts littéraires plusieurs siècles après l’écriture originale, tels le mystère de la Trinité, la mariologie et bien d’autres.

 

Si on reconnaît l’arbre à ses fruits, cette religion nous a donné pendant les vingt derniers siècles des guerres interminables, des inquisitions, des meurtres, des croisades, des crimes de tous genres contre l’humanité, même récemment ! Faut-il être fou, téméraire ou tout simplement lucide pour oser dénoncer 2000 ans de mensonges, de tricheries, de duperies et pour demander que soient effacées les traces de son propre baptême au registre de l’Église ? L’année 2005 a donné un nouveau chef à la religion catholique. La foi chrétienne va-t-elle grandir ? Les brebis disséminées reviendront-elles au bercail? Regardez comment l’Église respecte l’être humain, comment elle traite la femme, comment elle évite d’admettre les torts causés aux victimes d’abus sexuels de ses propres messagers! Elle refusera encore longtemps la réalité de l’homosexualité, la nécessité du mariage des prêtres et l’utilisation du condom. Finis la foi aveugle et les comportements dictés! Finie l’adhésion à cette Église qui s’arroge le contrôle de la conscience, le contrôle de la vie, et même le contrôle de l’éternité… Hors de l’Église, le salut est-il possible ? Pourquoi pas !