La Mémoire des Âmes

Auteur

Richard Boivin

Éditeur

Louise Courteau éditrice

Date de publication

17 décembre 2013

ISBN

9782897281366

Langue

Français

La Mémoire des Âmes


Bisac

DRAMA / Canadian
HISTORY / Canada / General
BODY, MIND & SPIRIT / General

ACHETEZ MAINTENANT en cliquant sur les icônes des magasins


Biographie de l'auteur

Richard Boivin détient un baccalauréat en sciences de l’éducation (administration scolaire) et un baccalauréat en pédagogie.

Ce directeur d’école retraité est vice-président du Syndicat professionnel des homéopathes du Québec. Il se consacre à l’écriture. Essayiste, romancier et poète, Richard Boivin offre à ses lecteurs cette quatrième publication.

Description

Il est né, plutôt « rené », le 24 août 1922. Pourquoi naître deux fois ? René Lévesque, ce Papineau réincarné, allait devenir « l’enfant terrible » de la politique québécoise.

Gérald Godin voit le jour un 13 novembre, rue Bonaventure : cela tient du paradoxe. Mission périlleuse que d’enjamber le pont de la poésie pour faire saillie sur la terre ferme de la politique ! La fièvre de Godin pour le fait français ne rappelle-t-elle pas l’exaltation de Chevalier de Lorimier pour la liberté de son pays ?

Pauline Julien naît à Trois-Rivières en 1928. Un cadeau pour le Cœur-du-Québec !

Onzième de la famille (nombre associé à l’excès et à la rébellion), elle sera appelée

la « Pasionaria » du Québec. Un hommage à cette femme de feu et de flamme!

Le passé habite notre présent : Je me souviens! Sur le peuple, la nation, l’hérédité pèse de tout son poids. Que de richesses insoupçonnées meublent les replis d’un inconscient collectif ! Cerner l’idéal identitaire de l’homo quebecensis en scrutant son âme ? L’auteur s’y attarde.

Mémoires des âmes colle à l’histoire du Québec. Le roman rappelle deux époques très fébriles : les Troubles de 1837-1838 et les événements autour de la Crise d’octobre (1970).

Le lecteur a droit à quelques épisodes savoureux mettant en vedette le légendaire Jos Montferrand. Le géant incarne la vigueur et la poigne du Canayen harcelé et nargué par le conquérant britannique.