Le Silicium organique Orthomoléculaire

Auteur

L.A.M.O.U.R.

Éditeur

Louise Courteau éditrice

Date de publication

30 avril 2012

ISBN

9782924024416

Langue

Français

Le Silicium organique Orthomoléculaire


Bisac

HEALTH & FITNESS / Homeopathy
MEDICAL / Alternative Medicine
MEDICAL / Healing

ACHETEZ MAINTENANT en cliquant sur les icônes des magasins


Description

SILICIUM

Pour tout savoir sur le silicium, de plus en plus reconnu comme étant une source de bien-être incontestable. Contrairement aux idées reçues, le silicium n’est pas un oligo-élément, mais plutôt un élément indispensable. L’organisme contient en moyenne sept grammes de silicium.

Il est surtout l’un des constituants du tissu conjonctif où il induit ou régule la multiplication des fibroblastes (cellules jeunes), responsables des fibres collagènes et élastiques. 

Le "capital silicium" offre aux os et cartilages une meilleure rigidité, permettant leur régénération en aidant à la fixation du calcium. Il apporte souplesse et mobilité aux muscles et tendons. Au niveau vasculaire, il assure la tonicité des vaisseaux ainsi que leur régénération.

Sur un plan immunitaire, le silicium est un chef de coordination qui participe à l’envoi de l’ordre de fabrication des anticorps-antigènes. Il exerce un rôle important dans la synthèse des hormones liées à l’immunité. 

Ce merveilleux "capital" s’amoindrit au fil des années, car l’absorption diminue avec l’âge, de manière inéluctable. Le silicium n’a pas de lieu de stockage, il est directement lié à l’apport quotidien.

 

Des scientifiques ont découvert une façon nouvelle de réaliser le silicium à partir d’eau de source et de cristal de quartz. Toute la différence entre le silicium colloïdal (absorbé à 3% avec de surprenants résultats) et le silicium organique (absorbé à 80%).

Terminons cet ouvrage par un hommage du fond du cœur à tous les chercheurs qualifiés de «parallèles» (en relativisant, il serait sans doute plus logique d’attribuer ce qualificatif à la chimie) : si cette civilisation (disons plutôt société, car elle s’avère très éloignée de la notion de civilisation dans le sens où elle ne laissera pas de traces, contrairement aux traditionnelles) était suffisamment et réellement performante, un tel qualificatif ne pourrait exister. La probation s’écrit comme l’indiquait Guizot, ministre du roi Louis-Philippe :

«Si l’Homéopathie est une chimère ou un système sans valeur propre, elle tombera d’elle-même. Si elle est, au contraire, un progrès, elle se répandra malgré toutes les mesures de préservation».