Les nouveaux cannibales

Author

Chantal Gevrey

Publisher

Osmora Inc.

Publication Date

October 4, 2013

ISBN

9782897281540

Language

French

Les nouveaux cannibales


Bisac

FICTION / Fairy Tales, Folk Tales, Legends & Mythology
HUMOR / Form / Parodies
PHILOSOPHY / Social

BUY NOW by clicking on the below eBookstore icons


Author Bio

Née à Dijon (France), Chantal Gevrey rêvait depuis l’enfance de cet immense pays qui s’étalait sur les pages de son atlas : le Canada.

Après une licence en enseignement de l’histoire et de la géographie et une année de pratique du métier, elle vient passer des vacances au Québec en 1967, repart, s’aperçoit qu’elle a à peine touché du doigt la réalité complexe de ce monde en pleine effervescence... et reprend l’avion en sens inverse. Suivent des débuts assez homériques dans un emploi sans le moindre rapport avec sa formation d’enseignante, puis elle trouve un poste dans une polyvalente de la Rive-Sud de Montréal, se marie, adopte la nationalité canadienne, troque la polyvalente pour le cégep, poursuit ses études en pédagogie et, bien sûr, écrit... quand il reste du temps. Car elle a aussi trois enfants. Aujourd’hui retraitée, elle se consacre pleinement à l’écriture d’œuvres de fiction.

Préoccupée par les travers de notre époque et par ce que nous sommes en train de faire de notre planète, elle revisite ici les contes de fées avec un zeste d’anticipation et, tout de même, un sourire en coin.

Elle est membre de l'Association des auteurs de la Montérégie (AAM) et de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) et a été honorée de plusieurs prix.

Description

Les grands méchants loups et les ogres de notre époque se cachent plus souvent qu’autrement sous le vernis de la rectitude politique.

Au rendez-vous de ces mangeurs d’hommes, pêle-mêle : les ultraviolets, le fisc et la bureaucratie, le subconscient des victimes, les paparazzi, les baby-boomers, le voyeurisme du citoyen modèle, la course au profit, la domotique, l’obsession de la sécurité, le vieillissement et la dénatalité, la pollution, et bien d’autres que le lecteur aura beau jeu de démasquer sous la dérision «douce» de contes à l’apparence inoffensive. Loufoques, oui, mais pas autant qu’on pourrait le croire !